La dernière page de libération comprends un texte parlant de Mark Shuttleworth, financeur de la distribution non-libre Ubuntu.

Encore une fois, il est indiqué : "mais de réaliser un rêve : un bon logiciel distribué gratuitement dans le monde entier comme un bien commun." (le gras est de moi).

Alors, erreur de traduction ? Ou alors Mark est intéressé par le gratuiciel plus que le logiciel libre ?

Comme je le ferais dans un autre billet, il semblerait que Mark Shuttleworth soit plus intéressé par le second que par le premier.

Pour en revenir à l'article, il parle très peu de Ubuntu / Linux / logiciel libre mais beaucoup de son voyage dans l'espace et de sa fortune.