J'ai bien rigolé en lisant les commentaires d'un billet du blog de Marci1 (1).

Néanmoins, je me dois d'apporter quelques remarques, non pas sur le fond, mais sur la forme des commentaires.

Aujourd'hui, les parties politiques, les industrielles, ... (comprendre toutes les groupes ayant besoin de notoriété) pensent que l'Internet est une zone de marketing. Chaque commentaire discordant doit être immédiatement contre-balancé par une commentaire élogieux. Il ne faut pas laisser passer une information critique sans contre-poids.

Ok. Mais cela rime à quoi ? A mon avis, cela n'a aucun sens ! Il ne faut pas oublier que le blog est d'abord un espace d'expression personnelle. C'est à dire que l'on exprime les idées de la même façon que dans la vie de tous les jours. On se base sur des informations pour produire un point de vue personnelle. Je crois que tout le monde fait cela dans la "vrai vie". Est-ce que l'information est correct ? Est-ce que nos propos sont justes et vérifiés ? Evidement que non ! Tout simplement parce que nous n'avons pas le temps, les capacités ni l'envie de le faire.

Sur-réagir sur ce genre de commentaire est plus que ridicule. Jamais personne ne considèrera les commentaires de nos blogs comme source d'information. Et je crois que ces commentaires provoquent une réaction inverse à celui recherché.

Les billets ont une portée locale (groupe de contact) et sont perçus par le lecteur comme une vision personnelle d'un événement. Alors oui, nos commentaires sont imprécis, parfois faux, mais toujours personnels !

Alors quand je lis des phrases comme :

Pour revenir enfin au présent sujet, je trouve parfaitement indigne cette manière de se saisir avec empressement des prétextes les plus incongrus pour déprécier à bon compte une personne ou une formation politique.

Cela me fait bien rire ! (désolé marci1, sur le coup la réaction est bien plus drôle que ton billet initial). Oui dans la vie de tous les jours, dans les mariages, les discussions entre collègues, les discussions dans les transports en commun, dans des bistrots, ... nous nous permettont de faire des amalgames, des commentaires déplacés, outranciés et parfois volontairement faux. Et ?

La seule différence c'est que l'information, sur l'Internet est référencé. Si c'est bon pour notre égo "wouhhh 46917 hits et 1682 visiteurs unique en février !"), cela ne change rien à la portée de nos billets. Ils ne seront au final lu et retenu que par notre entourage. Rien a voir avec le site de libération !

PS: t'inquiète marci1, visiblement Mme Machin est un espèce de "robot" à commentaire sur l'affaire (il suffit de voir les 2 420 réponses de google à la recherche "Florence Soriano-Gafiuk" mgmt), sauf qu'au lieu d'être automatique, elle fait ca à la main. Il suffit de lire, par exemple des billets d'autres internautes (2) donnant leurs avis personnels sur la questions.

Bref, continu Marci1 !