La page de GnunuX

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

la vie

pensée sur la vie en générale sur l'économie, la politique, l'art de vivre ...

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, février 19 2006

Le moins cher, c'est pas gagner

Je n'ai jamais été pour "le moins cher". Déjà, pour la nourriture, je préfère acheter des produits locaux. Bon ce n'est pas forcement plus cher (sauf pour la viande et le poisson). Mais surtout c'est de meilleur qualité. De plus nous avons la chance d'habiter près du marché.

Mais pour les ustensiles de cuisine, les habits, la puériculture... difficile de trouver du local.

La plupart du temps, les produits moins chers ne sont pas une affaire. Entre les couteaux éminceur à fromage qui se tordent à la première utilisation, les verres mesureurs qui se fendent sans choc particulier, les habits qui se découse au premier lavage, ...

Bref, je ne crois pas apprendre quelque chose à mes lecteurs.

Mais là où cela devient dangereux c'est lorsque l'objet en question est "critique".

Ma copine profite de promotion pour les outils de puériculture à Cora pour acheter un thermomètre de bain pour bébé. Rien de bien extra-ordinaire. Mais l'eau me semblait particulièrement chaude ... pour 37°. Nous préférons mettre l'eau à 35°. Mais cela me turlupine toujours. Surtout qu'il se trompe énormément pour la températeur ambiante :

(18,4° d'un côté 13, voire 14° de l'autre)

Nous avons fini par acheter un vrai thermomètre de bain. Et voilà le résultat :

(40,4° d'un côté pour 35° de l'autre !!)

Bref, nous avons fait cuire notre fille depuis presque deux semaines dans l'eau du bain. Merci Cora, les produits pas chers et la puériculture de supermarché.

jeudi, janvier 26 2006

Musique en ligne : quelle répartition ?

Tel est le titre d'un billet sur "Ceci n’est pas un blog." (1)

On n'y apprend que sur 99 cts, 61 cts vont aux maisons de disque et seulement 3 cts aux artistes.

Nous sommes bien loin des 1,7 € sur le cd audio ... (2).

N'oublions pas ... qu'"il faut financer la création !"

  1. http://pasunblog.org/article.php3?id_article=15
  2. http://blog.siteparc.fr/index.php/2006/01/24/126-cout-revient-cd-fnac

samedi, janvier 14 2006

Pourquoi copier une musique n'est pas volé une casserolle dans un supermarché ?

Nous entendons souvent l'affirmation suivante : si tu copie une musique sur un réseau pair à pair c'est comme voler une casserolle dans un supermarché.

Pourtant cette affirmation est ridicule et dénué de sens. Et ceux pour diverses raisons. Je liste celle qui me vienne à l'esprit, mais ce ne sont évidement pas les seules :

  • si on vole une casserolle, personne d'autre ne pourra l'acheter, contrairement à la copie qui de détruit pas l'original ;
  • dans le système pair à pair, l'utilisateur paye les coûts de stockage et de reproduction. Ce n'est pas le revendeur, comme pour la casserolle ;
  • le fabriquant gagne de l'argent uniquement sur les casserolles. La diffusion de la musique permet de vendre des articles à l'effigie du groupe/artiste/... et gonfle les ventes de place de concerts, théatres, ...
  • si nous volons une casserolle, nous seront satisfait ou quasi satisfait. Nous n'aurons plus besoin d'en acheter. Le besoin de culture n'existe que s'il y a usage de culture. Les gens qui vont au théatre sont très souvent des gens qui ont l'habitude d'aller au théatre. Les mélomanes sont des gens qui, par essence, écoute déjà beaucoup de musique. Plus on accède à la culture, plus nous avons de besoin. D'ailleurs de nombreuses études vont dans ce sens. Les plus grands copieurs de musique sont également les plus grand consommateur ;
  • en économie il y a divers théorie économique complémentaire. Celle qui va m'intéressé ici c'est la micro-économie. Dans cette théorie il est dit (entre autre) que dans une système de concurrence pure et parfaite (atomicité des produits, fluidité de l'information, grands nombres d'acheteur, grands nombres de vendeur, ...) le prix d'un produit et la quantité est définit par le coût marginal (si je produis n objets, combien cela me coutera en plus de produite n+1 objets). La situation est idéal lorsque le coût marginal correspond au minimum du coût moyen (moyenne des coûts). Le problème c'est que seule la première copie à un coût. Le reste des coûts étant supportés par le consommateur. Le coût marginal est donc nul si le nombre de copie est supérieur à 1. Le coût moyen est nul seulement à l'infini. D'après cette théorie, il n'y a pas de prix optimal. C'est donc au vendeur de définir unilatéralement le prix. Ceci est totalement différent de l'industrie de la casserolle.

Je précise, tout de suite, qu'il n'est pas question de légitimer la copie non souhaité. Personnellement, je pense que l'auteur doit, de sa seule volonté, proposer la musique. Il faut que l'auteur propose le partage. Pas qu'on la lui impose.

mardi, novembre 22 2005

La pollution des téléphones portables

Il y a énormément à dire sur le sujet de la pollution des portables. Je pourrais parler des ondes et des problèmes thermiques (avec le premier palmarès des téléphones mobiles les plus rayonnants (1) qui vient de sortir, à lire absoluement). J'aurais pu parler des déchêts produits, par ce produit vite démodé (avec par exemple un essai de portable bio-dégradable (2)). J'aurais pu parler des efforts dans l'utilisation de produit chimique des constructeurs contrairement à HP (3).

Non, vraiment je n'ai pas envie de parler de cela. Ce qui me préoccupe le plus en ce moment, c'est la pollution ... sonore. Je sais, vous avez déjà entendu raller ces rétrogrades aggacés par les conversations téléphoniques en plein transport en commun. Qu'il est désagrable d'entendre la moitier d'une conversation. Mais encore une fois, je n'ai pas envie de parler de cela. Et là vous vous imaginez que je vais parler des sonneries, les plus ridicules les unes que les autres. Avec ce jeu du "qui aura la sonnerie la moins prévisible sera le plus cool". Mais non, cela est connu et reconnu. Que dire de plus ?

Moi je parle des téléphones dit "G3" (que c'est débile comme nom). Et oui, maintenant nous pouvons télécharger des musiques ... Mais pourquoi payer plus cher une chanson, tout cela pour avoir un son minable, dans un format avec DRM rendant impossible l'écoute sur d'autre support, ... ? Tout simplement pour faire cool. Il faut donc le faire savoir. Et comment le faire savoir ? Ben en mettant la musique en or (référence au prix) le plus fort possible dans le bus. Vous vous voyez, concrêtement, mettre le combiné sur l'oreille pour écouté le titre ? Ridicule. Non, le but est de mettre fort pour l'écouter le portable sur les genoux. Et cela ne devient pas rare ! Je le subit plusieurs fois par semaine (trois fois en une semaine).

Pire encore, on nous annonce la vidéo + le son. Concrêtement, comment voulez vous que ca marche ? Impossible de mettre le portable sur l'oreille ! Sinon votre correspondant, ne verra que le lobe supérieur de celle-ci ! Non, il faut écarter le combiné et gueuler comme un veau pour se faire entendre. Au moins, nous ne louperons plus la moitier de la conversation ! Et si nous avons de la chance, si nous sommes sur le siège juste derrière, nous pourrons associer un visage à la voix. D'ailleurs, c'est ce qu'on nous promet dans les publicités ! Souvenez vous du mec à moitier en train de vomir sur son voisin parce qu'il parle avec un marin, le public est là pour participer !

Même Tryo n'avait pas prévu cela (4) !

dimanche, novembre 13 2005

Sarko, du pourriel, au lien sponsorisé, à l'État d'urgence

Ssarko (toute référence historique au doublement de la 1er consonne du nom serait involontaire et fortuite), ou peut être ces con...seillers, s'étaient déjà lancés dans le pourriel (1). Ils ont continués en faisant des liens sponsorisés sur divers mots (insécurité, banlieue, ...) dans google (hum, regardez au passage le deuxième lien sponsorisé ... mise à jour (3)):

Tiens, tant qu'à parler de Sarko : toi, dijonnais, viens avec moi vendredi 18 novembre 2005 place François Rude vers 18h30 (2) !

  1. http://www.gnunux.info/dotclear/index.php?2005/10/05/72-ump-fait-son-s-p-a-m-sa-promo
  2. http://nm.nerim.net/affichemanifsarko.jpg
  3. Mise à jour http://www.neteco.com/article_20051113102539_.html

jeudi, novembre 10 2005

N'avalons pas n'importe quoi!

Au milieu des nouveautés littéraires, je trouve le livre "N'avalons pas n'importe quoi!" de Fabiola Flex. Avec un nom aussi racoleur, je ne pouvais pas ne pas l'acheter.

La thématique du livre est simple : l'industrie de la bouffe essaye de nous faire manger des produits "plaisirs" en les faisant passer pour des produits "santés". Un aliment dit "plaisir" est un aliment contenant beaucoup de sucre et de gras.

La raison du succès de ces productions ? Le marketing et la publicité. L'avantage de ces produits ? Le prix, ils sont (beaucoup) plus cher !

La conclusion du livre est simple : les industriels gagnent plus sur les produits sofistiqués. Ils poussent donc à la consommation de produit (trop) riche en communiquant sur des propriétés particulières. Il est pourtant préférable de manger des produits simple pour une alimentation mon grasse, moins sucré et plus équilibré.

http://www.laffont.fr/cgi-bin/affichagel.asp?code=2-221-10319-X

samedi, octobre 29 2005

Renaud contre le non-piratage ?

Ratiatum nous livre un article intéressant sur les rapports entre Renaud et la diffusion de musique sur Internet. A quand un Renaud libre ?

http://www.ratiatum.com/news2556_Renaud_diffuse_ses_MP3_lui-meme_sans_l_avis_de_Virgin.html

mardi, octobre 11 2005

Sarkozy n'est pas bon

Après mon coup de gueule contre un spam envoyé par le président de l'UMP (1). Je décide de participer à un Google Bombing (2) :

  1. http://www.gnunux.info/dotclear/index.php?2005/10/05/72-ump-fait-son-s-p-a-m-sa-promo
  2. http://www.neteco.com/article_20051011131401_.html

mercredi, octobre 5 2005

UMP fait -s-o-n- -S-P-A-M- sa promo

L'UMP, conduit par leur chef spirituel Sarkosy, semble très intéressé par le pourriel le marketing_sollicité_par_l'utilisateur_sans_se_rendre_compte_de_ce_qu'il_fait. Toujours attiré par le show à l'americaine (ballon, colombe et phrase creuse mais choc) l'UMP innove, en envoyer un grand nombre de pourriel courriel_sollicité_sans_faire_attention (1). Le but du (p/c)ourriel est de proposé aux gens d'adhérer à l'UMP entre autre par SMS !

Évidement ca ne fait pas plaisir à tout le monde (2) et le fait savoir (3) ! (a noter que dans les gens pas aimé il y a .aussi .. Microsoft Seules des campagnes Microsoft ont généré un phénomène comparable).

Bref, si tu veux que Sarko dégage ... tape 1.

  1. http://www.neteco.com/article_20050928121750_.html
  2. http://www.linuxfrench.net/article.php3?id_article=1544
  3. http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39271934,00.htm?xtor=1

lundi, septembre 5 2005

Tintin en Irak

Vous connaissiez déjà Tintin au congo, L'Île Noir et Tintin au Tibet ?

Lisez maintenant Tintin en Irak : http://tintin-en-irak.chiangmai-news.com/ !

dimanche, septembre 4 2005

Croissance, écologie et contradiction

J'ai emprunté dans une bibliothèque "Terre Sauvage" de mars 2005 (1). L'édito intitulé "la valeur et le prix" revenait (peut être un peu maladroitement) sur les incohérences des calculs de la richesse des nations. En effet, la richesse (et donc la croissance de la richesse) est obtenu par le calcul du PIB (produit intérieur brut), c'est à dire la somme des valeurs ajoutés du pays en un an.

Comme le constate Jean-Jacques Fesko, le redacteur en chef, creuser un trou augmente le PIB, le reboucher ne retire pas de la valeur mais en ajoute. Mais y a-t-il gain de valeur à la fin pour l'humanité ? Non. Puisqu'on est revenu -presque- au point de départ : une surface plane. C'est le "presque" qui pose problème. Comment croire que retourner de la terre n'a pas d'effet ? Toute opération peut avoir un coût autre qu'économique.

Les exemples qu'il prend sont les suivants : le séisme/raz de marée asiatique, le projet de barrage pharaonique de la vallée Sabor au Portugal et la survie du lynx dans le Rhône-Alpe.

Dans tous les cas, il y a croissance économique mais désastre écologique. Les gains en croissance ne peuvent compenser les pertes en bio-diversité et destruction.

Ce problème du calcul de la -richesse- et de la -croissance- sont connues et reconnues depuis bien longtemps. N'étons-nous pas de toute façon dans un monde dominé par le Capital, autrement dit l'argent (le capitalisme) ? Que vient faire la nature, le réel, dans ce monde dominé par le virtuel, la monnaie ?

Il existe évidement d'autres indicateurs intégrant d'autres éléments, comme par exemple le niveau d'éducation (indicateur du PMUD). Mais comment intégrer la perte natuelle ? Il faudrait commencer par attribuer une valeur à la nature et évaluer les gains et les pertes sur l'année. En un mot : impossible (et impensable) !

Il reste néanmoins que le problème est connu depuis bien longtemps par les économistes libéraux (ceux de la pensée unique). Prenons l'exemple de l'industrie du papier, industrie fortement polluante. Cette entreprise a besoin d'eau, elle est donc située au bord d'un ruisseau. Ce ruisseau alimente également une exploitation agricole. Du fait de la pollution, l'exploitant agricole observe une baisse de rendement et doit assainir l'eau avant de l'utiliser.

Dans cette exemple simpliste, nous pouvons voir que la pollution de l'industrie du papier à des répercution (ben oui uniquement économique ! Il ne faut pas déconner non plus !) sur son environnement. L'entreprise aura intérêt à ne pas polluer si les pertes induits par sa pollution sont supérieurs au coût de dépollution des eaux usagées (nous revoilà avec la fameuse théorie ... des jeux, le respect de l'environnement étant une solution possible et non une évidence). Il est donc important de bien quantifier (économiquement toujours) les conséquences de la pollution et de faire payer le prix à l'entreprise.

Cette théorie semble pourtant inapplicable directement, ils ont donc imaginés un monde où l'Homme aurait des droits sur la nature. Ces droits à détruire (ou polluer comme ils disent pudiquement) sont divisés entre les entreprises (hu?) en part. Si une entreprise ne remplit pas son quota, elle pourra acheter les excédents de non-pollution d'une entreprise plus seine (c'est d'ailleurs mis en place actuellement en angleterre avec salle de marché (dont une détenu par ... GDF ...) et tout). Pour en savoir plus, voir (2) et (3).

Les théories -écologistes- sont nombreuses. D'autres privilégies la réglementation (comme l'accord de Kyoto rejeté par les États-Unis pour ce motif, il préférerait une approche plus libérale avec droit de vendre et d'acheter entre zone comme vu précédement).

Pour ma part, je pense que toute activité humaine devrait prévoir, dans ces coûts, le recyclage, le réaménagement et la protection des espèces. Plus le produit est dangereux, difficile à recycler et dévastateur, plus il devra être chère. Aucun passe droit (ou quota) ne doit être accordé. Ainsi le produit moins néfaste serait moins chère. Vaste programme ...

  1. http://www.terre-sauvage.com/ts/index_contenu_annees.php?mois=03&annee=2005
  2. http://squewel.blogspot.com/2005/02/leurope-lance-une-bourse-du-droit.html
  3. http://www.mediaterre.org/europe/actu,20050719171934.html

samedi, août 27 2005

Une petite tarte aux cerises ?

Après, on s'étonne que je préfère acheter des produits bios !

http://www.opain.com/opain-fr/index.html/bando/g-nral-edito4.htm

lundi, juillet 25 2005

Restaurant non-fumeur.

Samedi, je suis allé à un enterrement de vie de garçon d'un ami. Le restaurant où nous avons mangés est un restaurant non-fumeur. Alors que certain restaurateur peine à trouver un espace un peu moins enbrumé pour l'appeler 'espace non-fumeur', j'apprends que 5 restaurateurs Dijonnais interdisaient à leurs clients du fumer.

Lire la suite...

vendredi, juin 17 2005

Les biens faits de la privatisation de l'eau

Voici un article intéressant sur les conséquences de la privatisation de l'eau dans le monde. Bilan plus que mitigé comme on peut s'en douter !

Lire la suite...

samedi, juin 4 2005

L'internet plus sûr.

En me baladant dans un magasin d'informatique, je suis tombé sur deux livrets qui m'ont intrigué. Le titre étant : "L'internet + sûr, ça s'apprend !". Voici un tour d'horizon.

Lire la suite...

Communiquons !!!

Tel doit être le être le priorité du nouveau gouvernement Français.

Lire la suite...

vendredi, juin 3 2005

Assurer les risques ?

01net nous apprends que Norwich Union propose de controler les déplacements pour proposer une assurance sur mesure.

Lire la suite...

mercredi, juin 1 2005

Le NON peut être respectable

Oui, le NON peut être respectable. Dénigrer le vote du NON est facile, mais avoir de bon argument est autre chose.

Voici l'état des lieux.

Lire la suite...

page 2 de 2 -